Les dispositions à prendre en cas de dégât des eaux

fuite d'eau

Les désagréments liés à une fuite d’eau ou à une rupture des canalisations comptent parmi les dommages domestiques les plus observés en France. Dans l’Hexagone, les compagnies d’assurance déclarent traiter chaque année environ 800 000 dossiers liés à ce phénomène. Si vous êtes confronté à un dégât des eaux, voici quelques conseils fort utiles pour vous aider à affronter le problème avec sérénité.

Dégât des eaux : de quoi s’agit-il ?

L’expression dégât des eaux est employée pour désigner les dommages provoqués par une fuite d’eau sur des biens mobiliers ou immobiliers. Le terme s’applique aussi aux dégâts causés par tout liquide s’écoulant et s’infiltrant à l’intérieur d’un bâtiment en dehors des conduits destinés à cet effet. Observé chez nombre de particuliers, ce type de sinistre nécessite une intervention rapide et urgente afin d’éviter toute aggravation du problème. Selon que vous soyez responsable ou victime d’une fuite d’eau, un certain nombre de démarches s’imposent. Celles-si sont nécessaires pour déterminer avec précision les causes du sinistre et, le cas échéant, solliciter votre assureur. Notez à ce sujet que les assurances ne dédommagent pas la cause du dégât, mais uniquement les effets dommageables sur vos possessions mobilières ou immobilières. En cas de sinistre ou d’une fuite d’eau à Paris, pensez à vous renseigner sur le site degatdeseaux.paris.

Quels sont les différents types de dégâts des eaux ?

Les dommages liés à l’eau peuvent revêtir différentes formes qu’il est important de connaître :

  • Les dégâts proviennent de votre propriété : de la machine à laver aux toilettes, les facteurs conduisant à la recherche de fuite d’eau dans votre maison peuvent être nombreux. Une fois les dégâts constatés, vous devez procéder à certaines démarches. Si vous résidez en ces lieux, veillez à faire part du sinistre à votre assureur dans les cinq jours pour espérer être indemnisé. Si votre propriété est occupée par un locataire, c’est à lui de solliciter les services de sa compagnie d’assurance multirisque.
  • Le problème trouve son origine chez l’un de vos voisins : si vous remarquez un écoulement d’eau au niveau de votre plafond ou des murs anormalement humides, pensez à avertir votre voisin. Dans ce cas un constat amiable dégât des eaux sera rempli par chacun des deux partis. Les dommages sont pris en charge par la compagnie d’assurance du sinistré. Le voisin responsable des dégâts est dans l’obligation de remédier à la cause du problème par un professionnel.
  • Les dommages sont dus à un défaut de construction : un problème d’étanchéité ou des négligences dans la conception du réseau d’évacuation sont autant d’éléments susceptibles d’entraîner un dégât des eaux. Le constructeur est alors tenu pour fautif. Sa responsabilité est engagée via l’assurance dommages-ouvrage ainsi que par les obligations dont il est tenu légalement.
  • Les dégâts sont observés dans la partie commune d’une copropriété : dans ce cas, prenez contact avec le syndic de copropriété.

Comment faire face efficacement à un dégât causé par l’eau ?

Une fois la recherche de fuite effectuée et son origine déterminée, vous devez prendre plusieurs dispositions :

  • Veillez à agir avec efficacité et rapidité : commencez par fermer toutes les arrivées d’eau. Afin de prévenir toute aggravation des dommages, contactez un professionnel (plombier, couvreur, etc). Ce dernier saura en outre vous renseigner sur l’ensemble des démarches à effectuer auprès de votre assureur.
  • Respectez les délais : généralement, un dégât doit être mentionné à l’assureur dans un délai de cinq jours suivant sa constatation.
  • Pensez à respecter certaines recommandations pratiques : fermer l’alimentation en eau en cas d’absence prolongée, bien protéger les tuyaux contre le gel l’hiver, etc.
Les techniques de recherche de fuite d’eau
Comment détecter une fuite d’eau enterrée ?