couvre joint de dilatation

Il faut prendre en compte la dilatation de la maison

Pendant longtemps les maisons étaient faites de bois. La dilatation du bois, dans toutes les directions, n'avait que peu d'importance au final. La structure était résistante, mais tout était prévu pour permettre aux composants de « bouger ». C'est souvent imperceptible, mais c'est un fait. Ensuite sont arrivés les maisons « en dur ». Les matériaux avaient beau se dilater en fonction de la météo, rien n'était prévu pour supporter cela. Résultat, des fissures, plus ou moins grandes et dangereuses mais toujours présentes.

Depuis les techniques ont évolué et des joints de dilatation ont été installés aux endroits adéquats. Toutefois, il faut bien admettre que ça n'a rien d'esthétique, d'où l'intérêt du couvre joint de dilatation. Le joint de dilatation est souvent installé dans les dalles, à tous les étages, mais pas seulement. Il est aussi installé à des endroits invisibles. Dans ce dernier cas, ce n'est pas gênant outre mesure. Par contre pour les dalles, ce n'est vraiment pas du goût de tout le monde.

Cachez moi ce joint que je ne saurai voir

Il a beau être utile, il faut le cacher. Le couvre joint est là pour cela. Suivant sa forme et sa famille, il pourra être plus ou moins facilement installé et supporter d'être recouvert par tel revêtement ou tel autre. Quoi qu'il en soit, pour le client final, pour le résidant, le joint de dilatation disparaît complètement pour ne laisser rien paraître. Ces couvre- joints sont maintenant prévus pour répondre à tout type d'installation. Pour la dilatation, pour les joints parasismiques, pour les joints de parking... il n'y a plus qu'à choisir celui qui convient à la situation. Depuis quelques années, les avancées technologiques ont même permis de concevoir des couvre joint pour les murs et les plafonds.

Ainsi les architectes peuvent améliorer encore un peu la qualité de leur réalisation, la résistance de celles-ci et permettre au client de ne plus voir les joints techniques. Les bâtiments que ce soit pour le tertiaire, le résidentiel ou autre, redeviennent « souple » et peuvent répondre à toutes les sollicitations qu'elles soient sismiques ou météorologiques avec ces joints et ces couvre joint. Bien sûr, il vaut tout de même mieux faire appel à des professionnels pour l'installation de ces joints et couvre joint, mais de nos jours, toutes ces parties du gros oeuvre sont réalisées par des professionnels. Les constructions « sauvages » n'étant pas de grande ampleur et ne devant pas supporter autant de contraintes et de réglementations. Bien que pour certaines grandes terrasses, par exemple, il est tout de même vivement recommandé d'installer des joints de dilatations, et pas seulement entre le bâtiment principal et la terrasse, ni seulement en périphérie de cet ouvrage.