Confort thermique : optez pour une isolation des combles

isolation des combles

Jusqu’à 30 % des déperditions de chaleur se font par le toit. En effet, la chaleur générée à l’intérieur d’une maison a tendance à monter et à s’accumuler au niveau de la toiture. Aussi, isoler les combles est un choix prioritaire en termes de rénovation énergétique. Faire appel aux services d’un expert en isolation est le moyen sûr de bénéficier d’une solution technique optimisée répondant aux normes.

Les avantages d’une isolation des combles selon les normes

Le principal avantage d’isoler ses combles est de réduire sensiblement les déperditions énergétiques dans sa maison. Les combles étant un espace d’air, le phénomène de convection entraîne la montée automatique de la chaleur. Naturellement, la différence de température avec l’extérieur y est la plus élevée et les pertes de chaleur maximales. Ainsi, en effectuant les travaux d’isolation adéquats, vous allez faire des économies de chauffage non négligeables. Comme votre habitat est mieux protégé du froid, la conservation de la chaleur à l’intérieur est plus efficace.

En plus d’être une solution thermique et économique, isoler vos combles constitue une solution phonique. En effet, l’isolation permet une absorption acoustique optimale et limite par la même occasion la propagation des bruits et autres nuisances sonores à l’intérieur de votre logement. Ce qui favorise un plus grand confort au quotidien. Enfin, qu’il s’agisse de combles aménagés ou de combles perdus, l’isolation contribue à la préservation de l’environnement. Vous utilisez moins votre chauffage. De ce fait, vous émettez moins de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Pour estimer le coût de vos travaux et trouver un professionnel qui puisse prendre en charge les travaux, vous pouvez vous rendre sur des sites tels que renovetmoi.fr.

Les différentes techniques utilisées pour isoler les combles

Si vous vous demandez comment isoler des combles, la réponse dépend essentiellement du type de vos combles. Dans le cas des combles aménagés, la technique couramment utilisée est l’isolation des rampants afin de supprimer tout pont thermique. Elle est réalisée en double couche. La première est posée entre les chevrons, tandis que la seconde sous les chevrons à l’aide de suspentes.

Concernant l’isolation des combles non aménageables ou combles perdus, deux techniques sont en général utilisées : le soufflage et la pose de panneaux ou de rouleaux. La première consiste à souffler de l’isolant en vrac avec une machine. La seconde est réservée aux combles perdus, mais accessibles. Elle consiste à poser des panneaux ou des rouleaux entre les solives et/ou sur le plancher.

Il existe des techniques pour isoler vos combles de l’extérieur. Elles offrent le double avantage de ne pas toucher à la surface habitable et d’éliminer l’ensemble des ponts thermiques. La plus connue est l’isolation Sarking. Elle a pour objectif de poser plusieurs panneaux directement sur le chevronnage. En revanche, elle ne peut être mise en œuvre que sur une toiture en pente.

Les quelques règles à observer pour un résultat réussi

Une bonne isolation de la maison passe inévitablement par une isolation efficace des combles. Pour isoler correctement vos combles, il est indispensable d’observer certaines règles. La première est de respecter les critères de performance. Pour une construction neuve, il est préconisé de vous référer à la norme RT2012 pour choisir l’isolant adapté. Le coefficient de résistance thermique (R) exigé est de 8 m² K/W. En rénovation, les recommandations sont de 7 m² K/W pour les combles aménagés et de 6 m² K/W pour les combles perdus.

De même, lors de l’exécution de vos travaux d’isolation des combles, il est recommandé de toujours privilégier la qualité. Opter pour un isolant de qualité et durable peut représenter un investissement conséquent, mais sera rapidement rentabilisé en termes de performance énergétique et de durée de vie du système. En effet, vos besoins thermiques vont drastiquement baisser pour vous permettre de réaliser d’importantes économies. Par ailleurs, il est possible de bénéficier d’aides qui sont toutefois soumises à des plafonds de ressources.


Comment réussir vos travaux de rénovation et d’extension ?
Comment avoir une bonne isolation phonique ?