De quoi est composé le gaz naturel ?

gaz naturel

La composition du gaz naturel est une question qui suscite de nombreuses curiosités, au regard des multiples utilisations de cette énergie fossile primaire. Classé dans la famille des hydrocarbures et essentiellement composé de méthane, le gaz naturel peut avoir une composition qui varie selon son site de production, et selon qu’il soit de catégorie B ou H. D’où est-ce qu’il provient ? Quels autres éléments le composent outre le méthane ? Dans quelles proportions ? Suivez le guide !

Quelles sont les origines du gaz naturel ?

Troisième source d’énergie la plus utilisée dans le monde après le pétrole et le charbon, le gaz naturel est issu de la décomposition de matières organiques. Avant d’en venir à la composition du gaz naturel, il sied de préciser que ces matières organiques elles-mêmes proviennent de micro-organismes d’animaux et de végétaux, et sont vieilles de millions d’années. Il s’agit d’une énergie primaire pouvant être extraite d’un milieu terrestre ou sous-marin comme le précise Gazprom Energy.

Les destinations du gaz naturel sont multiples. Il est utilisé essentiellement dans le secteur de l’industrie, dans la production de la chaleur et de l’électricité, mais également dans le domaine des transports. C’est un combustible fossile très prisé, dont 50% de la réserve mondiale, est détenu respectivement par la Russie, l’Iran et le Qatar. Outre la présence de méthane, la composition du gaz naturel peut tout de même varier sur certains aspects, en fonction de son origine.

Quelle est la composition du gaz naturel ?

Comme évoqué précédemment, le composant essentiel du gaz naturel est le méthane, dans une proportion de 81 à 97%. A cet hydrocarbure composé d’hydrogène et de carbone, s’ajoutent des gaz dits inertes, tels le dioxyde de carbone et l’azote.

Naturellement inodore et incolore, cette énergie primaire utilisée pour le chauffage (plus de précision sur Gataka) fait l’objet d’un ajout d’additif odorant, pour permettre de le détecter facilement en cas de fuite. Il convient aussi de préciser que son contenu énergétique peut être impacté par sa composition.

De fait, la composition du gaz naturel peut varier selon son origine. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on distingue deux catégories de gaz naturel :

  •  Le gaz B qui se caractérise par son bas pouvoir calorifique, et qui tient ses origines du nord des Pays-Bas, avec une forte teneur en azote. Le gaz B alimente le Nord de l’Hexagone.
  • Le gaz H lui, se caractérise par son haut pouvoir calorifique, avec principalement la mer du Nord et la Russie comme origine, et alimente le reste de la France.

Outre cette distinction, il faut dire que la composition du gaz naturel, tel qu’il est traditionnellement connu en Europe est la suivante :

  • 90% de méthane (CH4) ;
  • 5% d’éthane ;
  • 1% de propane ;
  • 0,2% de Butane ;
  • 2,2% d’azote ;
  • 1,4% de CO2.

Quid de l’odorisation et de la densité du gaz naturel ?

S’agissant de son odorisation, à la base, le gaz naturel n’a pas d’odeur. Mais pour des raisons justifiées de sécurité, il a fallu lui ajouter un additif : le Tétra Hydro Thiophène (THT), pour permettre de détecter facilement sa présence, et éviter tout danger. Toutefois, lors de la combustion complète du gaz, cette odeur disparait.

Par ailleurs, le gaz naturel a une densité inférieure à celle de l’air. Plus léger, il a une facilité à se dissiper dans l’atmosphère. De même, la composition du gaz naturel, font que cette énergie fossile primaire n’est ni toxique, ni irritante. Il peut arriver tout de même qu’elle s’enflamme, ceci en présence de flamme, ou lorsqu’elle atteint un certain niveau de concentration. Désireux d’en savoir plus sur la détection de fuite de gaz naturel ? Visitez cette page.

Services de dépannage à domicile pour vos chaudières
Faire appel aux services d’un chauffagiste à Eaubonne