Publié le : 04 septembre 202115 mins de lecture

L’achat de menuiseries pour la maison comme les portes, baies vitrées ou châssis de fenêtre implique généralement des coûts considérables. Si certains propriétaires souscrivent un prêt, d’autres vont jusqu’à hypothéquer leur bien pour financer le projet. Heureusement, il existe quelques astuces à connaitre pour minimiser les dépenses en vue de faire des économies sur le court et le long terme. Pour ce faire, mieux vaut identifier les facteurs qui influencent le prix de ces ouvrages.

Les éléments déterminant le prix des portes et fenêtres 

Lors de l’acquisition de votre porte fenêtre, châssis ou toute autre ouverture, il est important de noter que plusieurs facteurs peuvent gonfler ou minimiser le montant de la facture. Pour commencer, la qualité des matériaux utilisés détermine grandement le prix des menuiseries. À titre indicatif, le PVC reste le plus abordable sur le marché, mais il offre toutefois moins d’esthétique que le bois ou l’alu.

Le nombre d’ouvertures à poser compte également puisqu’il définit le nombre d’ouvrages à acheter: fenêtres, portes patio, baies vitrées, etc. Comme la complexité de l’installation influence considérablement l’importance des travaux pour la pose, le prix des menuiseries peut augmenter en fonction: maison ancestrale, architecture atypique, accès difficiles, etc.

En outre, les dimensions, notamment la forme et la taille, sont aussi un critère déterminant le prix. Notez par exemple que les fenêtres avec un design traditionnel (carrée, rectangle ou 4 angles droits) sont moins chères comparées aux fenêtres avec un style plus original (côtés angulaires, façades avec aspect inédit, etc.). Pour faire des économies dans ce cas, il est recommandé de privilégier des formes standards, car cela n’aura aucune influence sur les performances isolantes des ouvertures pourtant, cela permet de réduire les coûts. Bien entendu, menuiserie de grande taille signifie fabrication plus compliquée. Par conséquent, les tarifs seront également plus élevés. Votre budget est limité ? Il serait préférable de renoncer aux grandes surfaces vitrées.

Par la suite, le prix des portes et fenêtres varie d’un fournisseur à un autre. Afin d’économiser, vous devrez bien choisir le revendeur à contacter :

. Les magasins de bricolage ou les grandes surfaces: modèles en série aux tarifs abordables

. Les entreprises spécialisées: menuiseries standards ou personnalisées sur commande

. Les fabricants ou les ateliers d’artisans: ouvertures haut de gamme, conçues sur mesure, généralement les plus onéreuses

. Les revendeurs en ligne: modèles en série ou sur mesure, prix le moins cher

Si vous êtes à la recherche d’un fournisseur de confiance, contactez sans attendre des spécialistes comme ChassisShop.

Réaliser des économies à l’achat: comment faire ?

Lorsque vous achetez des menuiseries destinées à la maison, il est important de savoir qu’en plus du coût pour l’acquisition, vous devrez également payer des frais supplémentaires. Il s’agit entre autres des honoraires de l’artisan en charge de la pose, mais aussi des frais annexes (livraison, préparation des supports…). Dans ce cas, la meilleure chose à faire serait de passer commande auprès d’un spécialiste incluant ces deux services dans son tarif.

La plupart des fournisseurs et fabricants proposent en effet un forfait comportant toutes les prestations dont vous aurez besoin: conception, livraison à domicile, montage, installation, garantie et SAV. Pratique et économique, cette offre pourra certainement vous simplifier la vie et vous aider à contrôler le budget, car les montants à prévoir sont déjà clairement mentionnés dans le bon de commande.

Pour la sélection des installations à acheter, plusieurs choix sont à privilégier afin de réduire vos dépenses.

D’abord, le matériau. L’achat d’une fenêtre PVC est actuellement plus économique. En plus d’être bon marché, il possède de bonnes capacités isolantes. Sa durée de vie est cependant limitée. Étant un matériau noble et naturel, le bois sera idéal pour apporter de l’élégance à votre maison. Son coût reste toutefois élevé et il nécessite un entretien régulier. L’acier et l’aluminium quant à eux se situent au même niveau de prix. Connus pour leur grande résistance, ils offrent cependant moins d’isolation que les deux premiers matériaux. Côté esthétique, l’alu est certainement le plus apprécié puisqu’il peut se décliner sous différents coloris, design, tailles et formes.

Ensuite, vous avez tout intérêt à bien choisir votre vitrage: simple, double, double renforcé ou triple. Bien qu’il soit le moins cher, le simple vitrage est déconseillé puisqu’il se révèle peu efficace en termes d’isolation. Pour bénéficier d’un compromis entre bonne isolation et coût abordable, l’idéal est de miser sur le double vitrage. Offrant un meilleur rapport qualité/prix, il reste toutefois moins performant que le modèle renforcé et le triple vitrage.

Par ailleurs, il faudra tenir compte du système d’ouverture. En règle générale, les ouvertures battantes sont moins difficiles à travailler de ce fait, elles sont également moins dispendieuses. Si vous envisagez d’installer une fenêtre coulissante ou une porte coulissante, il convient de demander plusieurs devis auprès de différents fournisseurs dans votre région puis comparer les tarifs, les services et les garanties présentés pour dénicher la meilleure offre.

Bien choisir les caractéristiques de ses menuiseries à un prix réduit

Les paramètres de vos portes et fenêtres déterminent sans nul doute le confort et la sécurité de votre maison ainsi, ils ne sont pas à négliger. Ceci étant dit, plus ces caractéristiques sont meilleures et plus ils vont augmenter le montant de la facture. Heureusement, même si quelques paramètres s’avèrent indispensables pour garantir les performances de vos menuiseries, certains peuvent néanmoins être exclus pour ne pas alourdir la note.

Sachez par exemple qu’un vitrage assurant un haut degré d’isolation (thermique et acoustique) aura besoin de vitres plus épaisses et donc plus onéreuses. Cette installation sera ainsi spécialement recommandée dans des zones d’habitation bruyante. Si vous n’habitez pas en centre-ville ou en région urbaine, ce modèle renforcé n’est pas nécessaire.

Le vitrage est aussi un élément garantissant la résistance de la fenêtre contre les tentatives d’effraction. Plus son coefficient sera élevé et plus le prix des ouvertures sera conséquent. Si vous résidez dans une région où les cambriolages sont moins fréquents, vous pourrez opter pour un coefficient moins important et réduire les coûts. De même pour les vitrages offrant une protection contre les déperditions de chaleur.

Les menuiseries conçues sur commande et sur mesure sont certes plus onéreuses. Par contre, vous bénéficiez d’une meilleure garantie en termes de qualité, de matériaux, de technologie de production et d’assurance. Parfois, cet investissement peut s’avérer payant puisque vous achetez des ouvrages à la hauteur de vos attentes et plus performants que les modèles commercialisés en série. Idem pour les couleurs. Si vous optez pour une finition non standard (imitation, textures…) ou un coloris moins répandu, vous risquez aussi de payer plus.

En outre, des coûts supplémentaires peuvent être générés par les décorations et les ornements spécifiques: vitrage pour porte d’entrée, revêtement en pierre, fenêtres deux tons, etc. Si ces aspects permettent de rendre votre habitation plus originale, assurez-vous tout de même qu’ils valent vraiment la peine de dépenser plus d’argent.

En dépit du fait que certaines caractéristiques spécifiques ne soient pas obligatoires, la plupart d’entre elles doivent cependant être intégrées à vos installations pour des raisons de sécurité et de confort. Dans ce cas, il est fortement déconseillé de faire des économies sur les paramètres technologiques. Pour réduire vos dépenses, pensez plutôt à renoncer aux personnalisations et décorations atypiques. Par ailleurs, sachez qu’il est également possible d’économiser sur le long terme en optant pour des menuiseries de qualité et résistantes.

Réaliser des économies sur le long terme: les facteurs à considérer

Désormais, vous êtes en connaissance de cause, il est parfaitement possible de faire des économies sur le budget en choisissant soigneusement vos ouvrages. Notez toutefois que vous pourrez réaliser de bonnes affaires avec quelques astuces pratiques.

D’abord, pensez à creuser du côté des fabricants. Certains d’entre eux peuvent en effet proposer des offres promotionnelles à profiter pour payer moins cher. Vous pouvez également scruter les sites web de revendeurs en phase de déstockage et obtenir une réduction allant jusqu’à 20%.

Parfois, certains particuliers optent pour des menuiseries d’occasion et ainsi bénéficiez des prix les plus abordables sur le marché. Cette solution a cependant un bémol. L’état des ouvrages peut vous obliger à les rénover ou les réparer ce qui implique un budget supplémentaire. De plus, il n’est pas toujours évident de trouver des dimensions standards.

Notez en outre qu’il est parfaitement envisageable d’économiser sur le long terme grâce aux performances de vos menuiseries. Pour ce faire, les spécialistes recommandent d’opter systématiquement pour des portes et fenêtres qui sont livrées avec une garantie. Pouvant avoir une durée entre 1 et 10 ans selon le fournisseur, la garantie couvre en même temps les ouvrages et l’installation. Dans ce cas, si vos ouvertures présentent des défauts ou des dysfonctionnements (mauvaise étanchéité, décollement, etc.), votre fournisseur prend en charge leur dépannage et la réparation. De ce fait, vous n’aurez pas à débourser un euro lorsqu’un problème survient après la livraison des travaux.

Faire des économies ne signifie pas toujours réduire les dépenses pour l’achat des ouvrages. En effet, vous pouvez également réaliser des économies sur votre consommation d’énergie en remplaçant vos fenêtres par des installations offrant une meilleure isolation. Grâce aux performances de vos ouvertures qui respectent les normes thermiques en vigueur (RT 2012), vous pourrez réduire considérablement votre facture d’électricité et de chauffage durant les 10 prochaines années. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est souvent conseillé de miser sur des ouvrages de qualité, conçus avec des matériaux durables et isolants.

Profitez des aides financières et subventions de l’État

Que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction neuve, le prix des ouvertures s’avère souvent onéreux c’est pourquoi l’État a mis en place différents subventions et dispositifs pouvant vous aider à financer le projet. Dans la mesure où le remplacement et l’installation de fenêtres répondant à la RT 2012 contribuent à optimiser l’économie d’énergie au sein d’une habitation, les travaux sont éligibles à plusieurs aides :

. La Prime rénovation énergétique ou Ma Prime Rénov

. L’éco prêt à taux zéro ou PTZ

. Exonération de taxe foncière, TVA réduite, etc.

Ces subventions touchent tous les types de fenêtres et portes (en bois, PVC, alu ou acier), mais sont toutefois attribuées sous certaines conditions.

Depuis l’année 2020, le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) a été remplacé par Ma Prime Rénov. Concernant particulièrement les foyers avec un revenu modeste, cette aide sera calculée en fonction des économies d’énergie réalisées (non du coût des travaux) et du type de travaux à réaliser. La demande sera à effectuer auprès de l’Anah et pourra se faire sur Internet, sans aucune contrainte.

Pour la pose et le remplacement de vos menuiseries, vous pouvez également obtenir un crédit avec un taux d’intérêt à 0%. Cette subvention sera accordée sans condition de ressources de plus, elle peut être réalisée auprès d’un établissement bancaire, sous le cautionnement du gouvernement. En revanche, la banque peut refuser votre prêt si votre solvabilité n’est pas assurée. Afin de bénéficier d’un PTZ, les travaux devront être effectués sur une résidence principale, qui devra le rester jusqu’au remboursement de l’intégralité des capitaux empruntés.

Les avantages fiscaux peuvent également vous aider à réduire vos dépenses lors de l’achat d’ouvertures conformes aux normes en vigueur. Si vous entamez des travaux de remplacement de fenêtres pour faire des économies d’énergie, sachez qu’il est possible de profiter d’une exonération (partielle ou totale) de la taxe foncière pendant les 5 années suivant le chantier. Cet abattement (allant de 50 à 100%) touche uniquement les travaux effectués sur les habitations construites avant janvier 1989 qui dépassent 10 000 euros (sans la main d’œuvre). En cas de doute, il convient de vous renseigner auprès de la Mairie ou des collectivités territoriales pour découvrir votre éligibilité et les conditions à remplir.

Pour un changement de fenêtres en vue d’améliorer les performances énergétiques de votre maison construite depuis plus de 2 ans, vous pouvez profiter d’une TVA réduite à 5,5%, contre 20% en temps normal. Pour info, seuls les travaux et ouvrages vendus par une entreprise sont inclus dans ce dispositif.

Afin d’être éligible à ces aides, vous devrez impérativement confier le chantier à un artisan ou une société qui possède la mention RGE (reconnu garant de l’environnement).