Économies d’énergie grâce aux volets roulants

Les habitants des appartements mansardés ne sont pas les seuls à souffrir de températures extrêmement chaudes ou glaciales pendant les mois d’été et d’hiver. Nous souffrons tous lorsque l’espace vital se réchauffe extrêmement en août et atteint des températures glaciales en février. En conséquence, les systèmes de chauffage sont mis en marche à pleine puissance en hiver et les systèmes de climatisation en été, et le réveil brutal se fait au plus tard avec la facture d’électricité pour votre propre consommation d’énergie. Afin de réduire la consommation d’énergie et en même temps créer des températures agréables dans l’espace de vie, beaucoup de gens installent des rideaux spéciaux pour les fenêtres, mais comment les stores plissés en nid d’abeille ou d’autres rideaux d’intimité, par exemple, affectent-ils réellement la consommation d’énergie ?

Jusqu’à 12 % de consommation de chauffage en moins grâce aux tentures de fenêtres

L’Institut Fraunhofer de physique du bâtiment IBP (Institut de physique du bâtiment) a étudié l’effet des tentures de fenêtres sur les besoins en chauffage dans une étude et a effectivement trouvé un lien entre les tentures de fenêtres et la consommation d’énergie. Dans leurs expériences, les chercheurs ont effectué des mesures avec et sans stores plissés.

Résultat : en hiver, jusqu’à douze pour cent de l’énergie de chauffage peut être  économisée par le seul rideau de la fenêtre. L’étude a testé des stores plissés en nid d’abeille, qui assurent une isolation thermique grâce à la structure spéciale en nid d’abeille de la fenêtre. Afin d’éviter que les pièces ne chauffent, des tentures de fenêtres à haute réflectivité sont également prometteuses. Un revêtement dit “Perlex” peut réduire la consommation d’énergie, car les valeurs de réflexion du matériau sont 25 % plus élevées que celles des matériaux non revêtus.

Comment les tentures des fenêtres gardent-elles la chaleur à l’extérieur ?

En été, les tentures des fenêtres doivent toujours être maintenues fermées. De cette façon, la lumière du soleil, qui est responsable du chauffage des pièces, ne pénètre pas à l’intérieur. Les rideaux avec un revêtement thermique au dos sont un thermobloquant supplémentaire.

Conseils supplémentaires pour la protection contre la chaleur :

  • Fermez les fenêtres la nuit ou le matin
  • Aérez les fenêtres pendant la journée
  • Fermez les sources de chaleur telles que la télévision et le PCS
  • Eteignez la maison
  • Barrez la maison bien et isolez la maison
  • Les volets roulants gardent le froid à l’extérieur.

En hiver, les résidents ont souvent le problème inverse de celui de l’été : ils gèlent. Les pièces se refroidissent rapidement en raison des températures extérieures glaciales et il est facile d’accéder au régulateur de température du système de chauffage. 75 % de  l’énergie qu’un ménage consomme en moyenne est utilisée uniquement pour le chauffage. Cela représentait une moyenne de 111 kilowattheures par mètre carré de surface habitable. Les stores de fenêtres peuvent également être un bon moyen de garder la chaleur à l’intérieur des pièces et de réduire les coûts de chauffage. Les fenêtres sont des trous d’énergie par lesquels la chaleur s’échappe rapidement en hiver. Les stores à enrouleur, les stores plissés ou les rideaux peuvent être utilisés pour contrer la perte de chaleur

Conseil

Il est recommandé d’utiliser la puissance du soleil pendant la journée et de laisser le rideau de la fenêtre ouvert. De cette façon, la pièce se réchauffe d’elle-même grâce aux chauds rayons du soleil. Au crépuscule, les rideaux doivent être fermés pour conserver la chaleur à l’intérieur.

Conclusion : avec le bon rideau de fenêtre, la consommation d’énergie n’est pas seulement réduite par des mesures d’efficacité énergétique majeures telles que l’installation d’un système de chauffage moderne ou l’isolation de l’appartement. Les tentures de fenêtres permettent également de réaliser des économies d’énergie considérables, en particulier les thermo-plissés et les tentures avec revêtement thermique qui promettent un bilan énergétique positif.

Pourquoi est-il important de faire des économies d’énergie dans votre logement ?

Un tiers des ménages français est insatisfait du niveau de consommation en énergie de son logement. Dès lors, on comprend l’importance d’une rénovation énergétique et thermique qui permet :

  • De réduire votre consommation énergétique et donc vos factures d’électricité et de chauffage.
  • D’être éco-responsable, en évitant le gaspillage d’énergie. Dans une maison construite selon la RT2012 par exemple, la consommation d’énergie primaire sur les postes de chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, éclairage et auxiliaires de ventilation doit être inférieure à 50 kWh/m².an (valeur moyenne). Cette basse consommation d’énergie est possible quand la maison est particulièrement bien isolée, étanche à l’air, dotée d’équipements performants et économes en énergie.
  • De renforcer considérablement votre confort thermique, en hiver comme en été, en améliorant l’isolation de votre maison, favorisant ainsi l’efficacité énergétique.
  • D’améliorer la qualité de l’air dans votre habitation. Une ventilation efficace (VMC simple flux ou VMC double flux) vous évitera, par exemple, des problèmes d’humidité et des moisissures pouvant détériorer votre logement. Elle permettra aussi d’évacuer les polluants émis dans votre logement et limitera, pour tous les occupants, les soucis de santé (toux, irritations) engendrés par un air mal renouvelé (Composés Organiques Volatils, particules).
  • De renforcer votre confort acoustique : augmenter l’isolation de vos murs, changer vos fenêtres pour des doubles vitrages, rendre le coffre des volets roulants étanche, isoler les combles, etc. Tous ces changements vont vous protéger des nuisances sonores des voisins ou du trafic routier.
  • De valoriser votre patrimoine immobilier (dans le cas où vous envisagez une revente de votre maison à court ou moyen terme), notamment au sein d’une copropriété.

Comment financer la rénovation énergétique de votre maison ?

Propriétaire de maison individuelle : côté financement, vous devez bien vous préparer. Votre budget doit comprendre le coût des travaux, l’achat des équipements et matériaux ainsi que le prix des études. Il variera sensiblement selon l’ampleur des travaux à réaliser pour une meilleure efficacité énergétique :

  • Dans le cas d’une rénovation énergétique partielle (isolation des combles ou des murs par exemple), vous pouvez envisager un budget limité.
  • Par contre, les prix peuvent grimper rapidement pour une rénovation énergétique complète comprenant tous les espaces de votre maison.

Plusieurs solutions de financement s’offrent à vous : débloquer des fonds personnels ou prendre un crédit travaux auprès d’un établissement bancaire. Renseignez-vous sur les aides financières liées aux travaux de rénovation énergétique.

Veillez au choix des équipements et matériaux pour votre rénovation énergétique et effectuez vos travaux d’économie d’énergie

Une fois que vous aurez une idée plus précise des travaux de rénovation énergétique que vous souhaitez entreprendre dans votre logement, vous pourrez passer au choix des éléments et matériaux. Ces derniers doivent répondre à des critères de qualité afin d’être performants, sains et sûrs.

Regardez les signes de qualité

Les certifications NF sont à privilégier. Elles attestent que le produit ait subi des contrôles exigeants réalisés par des organismes indépendants. Il sera peut-être plus onéreux, mais sa résistance sera meilleure. Le marquage « CE » atteste simplement que le fabricant déclare que le produit est conforme aux exigences de la législation européenne.

Prêtez également attention à l’étiquetage sanitaire des matériaux : étiquetés A+, ils libéreront moins de polluants dans votre intérieur.

Faites attention au choix d’isolant pour améliorer votre confort en été

Il faut prêter attention au temps de déphasage thermique, qui indique la période pendant laquelle l’isolant peut « retenir » le pic de chaleur à l’extérieur de la maison. Si le temps de déphasage est suffisamment long, les pics de chaleur de l’été ne se feront sentir qu’en fin de journée dans votre habitation (voire la nuit, lorsqu’il est possible d’ouvrir les fenêtres pour faire entrer la fraîcheur). Les laines minérales, par exemple, ont un temps de déphasage court : elles ne sont pas très efficaces pour le confort d’été. Pour en savoir plus, découvrez les caractéristiques des isolants thermiques.

Dans tous les cas, dans une optique d’économie d’énergie, les isolants ayant un temps de déphasage long sont préférables aux systèmes de climatisation qui demeurent particulièrement énergivores.

Assurez-vous

Vous engagez de lourds travaux de rénovation énergétique ? Avant de lancer le chantier d’amélioration de votre consommation énergétique, n’oubliez pas de souscrire une assurance dommages-ouvrage couvrant les travaux en cas de sinistres (avant même le passage de l’expert). Cette assurance permet de procéder aux réparations des éléments faisant l’objet d’une garantie décennale. Cette assurance est obligatoire.

Lancez les travaux de rénovation énergétique de votre maison

Après avoir validé le devis du professionnel choisi et fixé avec lui les dates de début et de fin de chantier, vous êtes prêt pour lancer les travaux de rénovation énergétique de votre logement !

Faites-vous accompagner pour la gestion des travaux

Coordonner un chantier n’est pas toujours aisé quand plusieurs artisans doivent intervenir. Il faut coordonner les artisans, suivre les interventions de chacun et s’assurer de la bonne tenue des délais. Si vous vous trouvez dans cette configuration, on vous conseille de vous faire accompagner afin de franchir cette étape sereinement. Vous pouvez solliciter un maître d’œuvre, un pilote de chantier, une entreprise générale de travaux ou un architecte pour tenir le rôle de coordinateur.

Au fil des travaux, si vous êtes sur place, veillez au quotidien à leur bon déroulement. Sinon, ne manquez pas, au minimum, les réunions de chantier organisées par votre professionnel.

Que devez-vous faire à la fin du chantier ?

Vérifiez que les travaux réalisés sont conformes au projet validé en amont et que toutes les installations fonctionnent correctement. Pour vous donner toutes les chances de réaliser une réception de chantier dans de bonnes conditions, consultez les conseils des experts.

Vérifiez si l’objectif d’économie d’énergie est atteint

Faites réaliser un nouveau Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) afin de mesurer la performance énergétique de votre maison après rénovation. Si le gain de performance énergétique est compris entre 80 et 160 kWh/m², vous pouvez considérer que la rénovation énergétique de votre maison est pleinement satisfaisante.

Et n’oubliez pas que la performance énergétique se construit aussi au quotidien :

En visant la qualité pour vos équipements électriques (éclairage, électroménager, informatique). Veillez pour cela à choisir des équipements avec une étiquette énergie A.

En connaissant mieux vos habitudes de consommation et en adoptant des gestes simples afin de réaliser des économies d’énergie.