Le marteau : un outil multifonctionnel

Le mot marteau est un outil relativement simple auquel la plupart des gens pensent pour enfoncer des clous dans le mur. On utilise l’outil naturellement et intuitivement quand il est là et ce n’est que lorsqu’il est nécessaire et non disponible qu’il revient au premier plan. Peut-être qu’un coup malencontreux sur les doigts avec le marteau vous incitera également à penser au marteau et au martelage, mais alors on réfléchit généralement moins à l’origine et à la signification de l’outil. Au contraire, la personne touchée et affectée par le martèlement est plus susceptible de se quereller avec son sort et de maudire l’instrument de son tourment. Le marteau n’est qu’un outil très simple, que voulez-vous en penser ?

Eh bien, il manque. Cet outil ancien est beaucoup plus polyvalent dans ses possibilités d’application et aussi dans son apparence que ce que la plupart des gens connaissent. L’histoire de l’un des plus anciens outils de l’humanité est également très intéressante, car après tout, il est douteux que la civilisation aurait été possible sans le marteau.

Où serions-nous aujourd’hui sans cet outil, soi-disant évident ?

D’où le marteau tire-t-il son nom ? En fait, le principe du martèlement est assez simple et le martèlement nous a accompagnés, nous les humains, tout au long de l’histoire depuis très longtemps. Notre mot marteau est apparenté au mot “marteau” en moyen haut allemand, qui signifie pierre, rocher ou falaise. L’origine du nom révèle que les premiers marteaux étaient en pierre, l’outil lui-même est bien sûr beaucoup plus ancien que les ancêtres directs de la langue allemande.

Qui a inventé le marteau?

L’utilisation d’un marteau est une de ces inventions qui n’a pas été faite par un individu spécial. Le principe a été découvert et utilisé à différentes époques et différents endroits et les premiers inventeurs et utilisateurs n’étaient probablement pas des humains.

Les ateliers utilisés par les chimpanzés, qui ont été fouillés jusqu’à présent, sont vieux de plusieurs milliers d’années. Dans ces endroits, nos parents animaux utilisaient et utilisent toujours les mêmes bâtons, pierres et rochers pour écraser les fruits et casser les noix. On ne sait pas exactement quand le premier singe a atteint la pierre et les premiers coups de marteau ont retenti dans la steppe et la jungle, mais les premiers artisans ont certainement eu des difficultés avec la marche verticale telle que nous la pratiquons aujourd’hui.

En fait, le marteau est probablement l’un des plus anciens outils de l’histoire, et pas seulement de l’histoire de l’humanité. Dans ce contexte, nous parlons de bien plus d’un million d’années et pas seulement de quelques millénaires.

Le marteau en transition

Les pierres simples sont devenues des outils de plus en plus sophistiqués. Pendant longtemps, la hache à main a été l’outil universel par excellence, qui était littéralement produite en masse dans une sorte d’industrie de l’âge de pierre. Pas étonnant, car avec les pierres travaillées, on pouvait fendre, écraser, gratter, couper et en cas de doute, simplement jeter le tout. Pour ainsi dire, un couteau de poche suisse du début de l’âge de pierre. Que voulait-on de plus à l’époque ? Cet outil multifonctionnel était simple, ingénieusement polyvalent et a longtemps été considéré comme une véritable réussite, car ce n’est qu’il y a moins de 20 000 ans que l’homme a eu l’idée d’attacher des pierres à des manches ou de les serrer et de réduire ainsi la gamme fonctionnelle du produit au profit de la spécialisation.

Dorénavant, marteaux, haches et vrais couteaux étaient disponibles dans les magasins de bricolage de l’âge de pierre. En séparant les fonctions, les outils désormais différents pouvaient bien sûr être utilisés d’une manière complètement différente et avec les nouvelles possibilités sont venues de nouvelles inventions, qui ont à nouveau conduit à de nouvelles applications et à des changements dans les outils.

À partir de là, tout est allé très vite, mesuré par rapport aux périodes de l’histoire du développement.

L’homme a construit des bâtiments, utilisé ses marteaux fraîchement modernisés pour enfoncer des coins dans le bois, pour travailler les pierres et bientôt aussi pour forger des lames et des clous de marteau. De plus en plus d’applications de l’ancien principe du martelage sont venues à l’esprit de l’homme et avec la spécialisation croissante, la variété du bon vieux marteau s’est développée. Les bouchers travaillent la viande avec des outils spéciaux et les médecins testent les réflexes avec de très petits marteaux. Ils se présentent sous différentes formes et tailles. Ils sont utilisés à l’échelle industrielle et sont entièrement automatisés, ainsi que pour la pose de carreaux, le débosselage de tôles ou le ciselage de pierres ou d’os.

Les têtes de marteaux peuvent être extrêmement dures ou très douces et pour ne pas avoir à transporter un outil séparé pour chaque usage, il existe même des marteaux à têtes interchangeables.

Aussi simple que soit le marteau, il dépend de ce que l’utilisateur, humain ou animal, entend en faire. Après tout, sans les premiers marteaux primitifs, nous n’aurions probablement jamais fabriqué des outils plus complexes, nous n’aurions jamais créé de cultures et de civilisations et enfin, sans le marteau, il n’y aurait pas d’Internet et vous ne pourriez pas lire cet article.

Le marteau est donc en fait moins un outil simple et primitif, mais plutôt l’une des pierres angulaires de l’humanité actuelle et de notre civilisation.